Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

 

Chef de projet MCT – Lutte contre la vacance de logements

Durée minimale et maximale d'occupation du poste : 2-4 ans

Missions (raison d'être du poste) :

La résorption de la vacance des logements est un enjeu majeur de la réponse aux besoins en logement des particuliers, notamment en zone tendue, mais également de la redynamisation des centres de nos villes moyennes en déprise. Le gouvernement en a fait un pivot de la stratégie logement et un des objectifs du plan Action Coeur de Ville. Le secrétaire d’État souhaite que le sujet fasse l’objet d’un suivi renforcé et que soit nommé un chef de projet qui lui rapporte les actions conduites en la matière, et les résultats obtenus.

Environnement du poste – Contexte et description du service : 

La DGALN élabore, anime et évalue les politiques de l’urbanisme, de la construction, du logement, des paysages, de la biodiversité, de l’eau et des matières premières non énergétiques.
Au sein de la DGALN :

- la direction de l'habitat, de l'urbanisme et des paysages (DHUP) a la charge des politiques de l’urbanisme, de la construction, du logement et des paysages, élabore les instruments techniques, juridiques, économiques et financiers correspondants et en pilote la mise en œuvre ;

- la direction de l'eau et de la biodiversité (DEB) anime et évalue les politiques relatives à la connaissance, à la protection, à la police et à la gestion de la nature et de la diversité biologique terrestre et marine, à la police de la chasse et de la pêche ;

- le service des affaires générales et de la performance qui assure le bon fonctionnement interne de la direction générale (ressources humaines, formation, marchés et conventions, moyens généraux et courrier parlementaire

Enjeux du poste : Le chef de projet doit coordonner, soutenir et donner à voir des initiatives locales qui font leurs preuves dans la mobilisation et la remise sur le marché de logements vacants, en travaillant aussi bien sur les zones tendues que sur les territoires en déprise. Il pourra ainsi modéliser une méthodologie reproductible selon les contraintes spécifiques des territoires qui présentent de forts taux de vacance.

 Activités principales :

  • Identifier les données disponibles en vue d’objectiver la situation ; 
  • Recueillir les informations issues des collectivités qui ont déjà engagé une démarche, en termes de méthodes d’identification des logements et de communication auprès des propriétaires ; 
  • Identifier une vingtaine de territoires (en zone tendue et en zone détendue) qui feront l’objet d’un suivi national en termes de mise en œuvre d’une démarche structurée ; 
  • Proposer des actions de soutiens de ces plans ; 
  • Construire des éléments de méthode nationaux qui puissent être diffusés aux territoires pour une prise en compte dans les politiques locales de l’habitat ; 
  • Assurer la diffusion et suivre la mise en œuvre de ces éléments de méthode ; 
  • Identifier des indicateurs, permettant d’évaluer l’efficacité des actions conduites. 

 Management :

Excercé dans le poste :
Le chef de projet n’a pas de management d’équipe en propre mais s’appuie sur les ressources internes et externes à la DHUP

Positionnement dans le structure :
Positionné auprès du DHUP, le chef de projet se verra confier une lettre de mission du Secrétaire d’Etat, en tant qu’animateur identifié de la politique de lutte contre la vacance de logement. Il reportera au secrétaire d’Etat en revue de projet mensuelle, et au DHUP lors de points réguliers.

Partenaires internes et externes : Le chef de projet mobilisera les réseaux d’acteurs internes et externes à la DHUP (ANAH, bailleurs sociaux, organismes proposant des prestations de gestion ou d’intermédiation locative), et sera en contact permanent avec les collectivités locales. Il s’appuiera sur les services déconcentrés et au besoin sur les établissements publics (EPF, Cerema).

 Profil recherché (compétences nécessaires et/ou à développer) :

Compétences techniques :
Connaissance des principes et des acteurs des politiques locales de l’habitat, de leur cadre juridique, financier et opérationnel

Compétences transversales :
Gestion de projet, sens de la pédagogie, créativité

Compétences relationnelles :
Capacités d’initiative, d’animation et de conviction ; Compréhension des enjeux locaux et jeux d’acteurs 

 Personne à contacter :

Arnaud LONGÉ
Ministère de la cohésion des territoires DGALN / DHUP / PH
Adjoint au sous-directeur des politiques de l'habitat
Tél : 01 40 81 94 78
Mail : arnaud.longe@developpement-durable.gouv.fr 

Faire la ville avec et pour les habitants de la Métropole Lilloise 

  • metropole
  • metropole
  • metropole
  • metropole